Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentez-vous, parlez-moi de vous, je vous écoute...
Demain, en entretien d'embauche, le recruteur va vous poser cette question.
Qu'allez-vous répondre ?
PREMIEREMENT, trois raisons pour lesquelles votre réponse à cette question est essentielle.
Ensuite, les trois erreurs typiques des candidats face à cette question.
Et enfin, trois manière de répondre, d'une façon à la fois percutante et originale.
« Parlez-moi de vous » pourquoi est-ce une question importante ?
Eh bien premièrement c'est une question importante, parce que c'est une question qui débute l'entretien.
Vous venez d'arriver, le recruteur vous dit « asseyez-vous » il a déjà un sentiment sur votre candidature.
Il a jugé de votre façon de vous habiller, de votre langage corporel, de votre poignée de main, est ce que vous avez un regard qui est direct...
Il se fait déjà un sentiment, mais quand vous allez répondre à la question « parlez-moi de vous, » eh bien ce sentiment va se confirmer.
Donc cette question est importante, parce qu'elle lance l'entretien.
Et une réponse banale, classique, une réponse un petit peu « lourdaude » eh bien va vous desservir.
DEUXIEMEMENT, une bonne introduction, c'est une introduction qui va vous permettre de faire passer des messages forts.
Des messages qui vont retenir l'attention du recruteur.
En effet, cela suppose que vous avez préparé 4 ou 5 points clés que vous voulez faire passer, et ces éléments vous allez les glisser dans votre introduction.
TROISIEME POINT, si on prend un petit peu de recul, votre introduction est importante, pourquoi, parce que cela conditionne le fait que le recruteur va vous écouter.
Si vous avez une bonne introduction, eh bien le recruteur tout de suite est un petit peu étonné, il se dit « Tiens, voilà un candidat qui sort de l'ordinaire, j'ai envie d'en savoir plus, écoutons le attentivement. »
Donc, obtenir l'écoute.
Quelles sont les trois erreurs des candidats, quand on leur pose la question « Parlez-moi de vous ? »
A/ LA PREMIERE ERREUR, c'est de réciter son CV.
C'est vraiment quelque chose de très banal.
Donc le candidat commence à raconter, par le menu « Voilà, j'ai commencé dans telle entreprise, etc. »
C'est quelque chose de très classique, de très ennuyeux, de très monotone.
La conséquence d'une introduction chronologique, c'est que c'est souvent B/ TROP LONG
Le candidat va raconter sa vie dans le détail, on perd beaucoup de temps, et ce temps souvent va manquer en fin d'entretien pour poser des questions, pour gratter de l'info, qui permettrait par la suite de mieux argumenter.
Donc, des introductions qui sont trop longues.
LA TROISIEME CONSEQUENCE d'une introduction chronologique, c'est que parfois le candidat a commencé sa carrière il y a 15 ans ou il y a 20 ans, et les éléments par lesquels il va commencer son discours n'ont pas forcément d'actualité aujourd'hui.
Imaginons un ingénieur qui a commencé dans l'automobile et qui aujourd'hui, 15 ans après, travaille dans la parfumerie, ce qu'il a fait dans l'automobile, ça n'intéresse pas forcément le recruteur.
Donc, une introduction chronologique c'est parfois commencer par des choses qui n'intéressent absolument pas le recruteur.
Alors... comment répondre d'une façon originale et percutante à la question « Parlez-moi de vous ? »
Je vois 3 pistes.
PREMIEREMENT, présenter une introduction thématique, qui va mettre l'accent sur vos points forts.
Prenons un exemple.
Je suis Gérard VIERA, le coeur de ma compétence, ingénieur réseau, avec trois piliers, un pilier technique, j'ai fait telle école, je maîtrise tel système, je suis spécialisé sur telle procédure.
Deuxièmement, un pilier management. J'ai géré des équipes internationales, entre 25 et 150 personnes.
Et troisièmement un pilier commercial, je suis quelqu'un de très à l'aise dans la vente, j'ai notamment contribué au lancement et à la commercialisation du logiciel Super Pro 2000.
Donc, une façon de se présenter thématique, qui va mettre l'accent d'entrée de jeu sur vos points forts.
DEUXIEME type d'introduction, c'est un petit peu une variante de la première méthode thématique, c'est une introduction ou on va présenter son objectif.
Je suis Paul Martin, mon objectif aujourd'hui, c'est de devenir acheteur, pour une grande surface, dans le domaine des produits frais.
A l'appui de cet objectif professionnel, j'ai trois piliers qui sont,
UN, pilier technique, DEUX, pilier management, TROIS, pilier contrôle qualité... par exemple. Vous voyez ce que je veux dire ?
C'est la même chose, simplement, on va donner un axe, avec un objectif au départ.
C'est important, notamment pour les candidats qui veulent changer de fonction, qui veulent, progresser.
Si ils ne mettent pas cet élément là dans l'introduction, à un moment on va leur dire, pendant l'entretien,
« Ah, bah oui, mais, vous n'avez jamais travaillé dans ce domaine »
alors que si ils commencent, dès l'introduction, en disant « Voilà, mon objectif,
mon projet professionnel, c'est de passer à telle étape »
ça coupe l'herbe sous le pied au recruteur qui ne peut plus leur en vouloir, ne peut plus balancer ça contre eux.
TROISIEME type d'introduction, troisième manière de répondre à la question« Parlez-moi de vous, »
c'est une introduction en fait où on va en promettre à l'entreprise, sous la forme d'un plan d'action.
Présentez-vous...Voilà, je suis Gérard KRAMER, spécialiste export, notamment sur les marchés américains.
Si demain vous faites le choix de me choisir pour ce poste de responsable export, voilà ce que je vais vous amener.
Premièrement, ma connaissance du marché nord américain,
je suis en mesure de présenter votre marque sur le marché, et de lui donner toutes les chances de réussir.
Deuxièmement, je dispose d'un réseau, qui va me permettre telle et telle chose.
Et troisièmement je suis aussi en mesure de vous obtenir les certifications nécessaires au lancement de tel et tel produit.
Donc là... j'invente au fur et à mesure, mais l'idée c'est de dire d'une façon très précise ce que vous allez apporter à l'entreprise.
L'idée, c'est de créer un petit peu un choc, un étonnement.
Alors, si on prend un peu de recul, certains recruteurs seront surpris par des introductions thématiques, parce qu'ils ont l'habitude du truc plan-plan,
« Voilà, alors mon parcours, bla bla bla, bla bla bla. »
Mais, d'un autre côté, que le recruteur soit surpris, ça ne doit pas être un frein pour vous.
C'est une façon de se distinguer. Parce que si vous avez 10 candidats qui commencent à faire leur truc chronologique, et vous êtes le onzième,
avec une approche thématique, qui va au coeur du sujet, qui amène des solutions,
qui parle de bénéfice pour l'entreprise, tout de suite, vous vous distinguez.
Eh puis il faut voir une chose, c'est que si le recruteur est gêné par votre présentation sous une forme thématique,
il pourra revenir comme il le souhaite à une présentation plus classique.
Donc, je dis, n'ayez pas peur de mettre en avant vos points forts, grâce à des présentations thématiques.

Préparer vous pour vos entretiens d'embauche, ne soyez pas pris au dépourvu !

Préparer vous pour vos entretiens d'embauche, ne soyez pas pris au dépourvu !

Tag(s) : #EMPLOI

Partager cet article

Repost 0