Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aujourd’hui, dans quel état vous plonge l’idée de devoir négocier votre salaire ? Je pense que vous allez vous reconnaître dans plusieurs des affirmations ci-dessous. Pas étonnant ! J’ai élaboré cette liste en partant des propos de gens comme vous, les clients que j’aide chaque jour lors de séances de coaching ” entretien d’embauche “. Souvent, j’ai du édulcorer leurs propos…

• Vous en avez marre de ne pas être payé à votre juste valeur. Vous faites beaucoup de sacrifices, vous vous investissez dans votre travail, mais sur le plan financier, rien ne change. Et cela, vous ne le supportez plus.

• Vous êtes fatigué de découvrir que des gens moins compétents que vous gagnent beaucoup plus, et cela simplement parce qu’ils savent mieux se vendre. Il y a là quelque chose qui vous révolte.

• Vous avez investi beaucoup d’argent dans votre formation, et aujourd’hui, ça ne paye pas. Vous vous êtes trainé durant des années le boulet d’un crédit étudiant. Dans d’autres cas, plus tard, vous avez investi dans une formation complémentaire coûteuse. Votre constat : cet argent investi ne vous rapporte rien, vos efforts n’ont pas été reconnus.

Quand il faut parler argent, vous ne voulez plus vous sentir comme un gamin, qui, d’une voix chevrotante et en rougissant, va demander une piécette pour aller s’acheter une glace. Vous voulez tuer ce stress qui vous envahit quand il s’agit de parler salaire.

• Vous en avez assez de manquer de repères. Vous avez peut-être une certaine dose de confiance en vous, mais ce qui vous manque, c’est un plan, un canevas de négociation. Vous craignez que votre manque de stratégie soit un handicap face au recruteur.

• Vous ne voulez plus sortir d’une négociation de salaire et refaire en continu le film dans votre tête. Vous sortez de l’entretien, et puis, dans la rue, vous commencez à vous dire ” Ah, j’aurais du répondre ça ! “. Vous ne voulez plus subir la phase de négociation.

Si vous vous êtes reconnu dans au moins un de ces points, c’est que vous êtes mûr pour vous prendre en main. De quoi s’agit-il ? De développer une nouvelle compétence : savoir négocier votre salaire.

Et si demain…

Quand je suis en coaching, beaucoup de gens me disent ” J’ai un blocage sur le salaire, je n’y arrive pas, je pense que ce sera toujours comme ça ! ” Maintenant, en leur apportant des stratégies et des outils, les choses peuvent changer rapidement. Comment ces progrès sont-ils visibles ?

• En entretien, vous êtes serein au moment de parler salaire. Fini le stress, les mains moites, la voix chevrotante. Vous avez tourné une page. En annonçant vos prétentions, vous n’avez plus peur de passer pour prétentieux. Vous assumez votre chiffre.

• Vous ” coincez ” le recruteur. Vous avez développé des techniques d’argumentation qui font que le recruteur ne peut pas vous laisser partir à la concurrence. Même si ça lui fait mal, c’est plus fort que lui : il doit vous embaucher au salaire que vous demandez.

• Vous rentrez à la maison… vous annoncez ” J’ai décroché le poste “. Vous récoltez un ” Génial ! “. Ensuite, vous annoncez votre nouveau salaire, et là, votre conjoint vous dit ” Waouh ! “. Vous pouvez dès lors envisager de réaliser des projets qui vous tiennent à coeur : voyages, cadeaux, achat de produits de marques. Cet argent qui vous manquait toujours en fin de mois est enfin disponible.

• Quelques semaines plus tard, à la pause café… vous découvrez la tête dépitée d’un collègue plus expérimenté qui réalise que vous gagnez plus, parce que vous avez su mieux vous vendre en entretien. Vous avez inversé les rôles.

Maintenant, attention ! Les choses ne se feront pas comme par enchantement, il y aura des grincements de dents et des moments de doute. Mais au final, vous aurez tous les outils pour ne plus subir la phase ” négociation ” du processus d’embauche.

Tag(s) : #ASTUCES

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :